Vitalik Bearish Cross-Chain

Vitalik est bearish sur le cross-chain, le dYdX se décentralise

Publié par Yann Candia le  18 janvier 2022 Dernière modification le 18 janvier 2022

Cet article prend 3 minutes à lire et comporte 566 mots.

Les fondamentaux haussiers continuent d'apparaître dans l'industrie, malgré les chiffres baissiers avec lesquels le secteur des crypto-monnaies a commencé l'année.

Nous examinons ici quelques nouvelles de la semaine dernière concernant le marché de la DeFi.

Vitálik Buterin, un programmeur russe très reconnu dans le secteur pour avoir cofondé Ethereum et Bitcoin Magazine, est optimiste quant au monde Web3, et a partagé son analyse sur la mise en œuvre de ponts inter-chaînes au sein de l'industrie des blockchains.

L'expert a déclaré qu'afin d'atteindre un niveau de sécurité plus élevé, il est préférable de stocker les actifs au sein de leur propre chaîne native, car cela permet de mieux prévenir les attaques.

M. Buterin a expliqué que les actifs natifs d'Ethereum devraient être conservés au sein de son propre réseau, tout comme les actifs de Solana sont plus sûrs au sein du propre réseau de Solana.

"Si une entité malveillante essayait de lancer une attaque à 51 % sur Ethereum, la transaction ne serait pas perdue ou bloquée, au contraire, elle serait inversée ou censurée", a déclaré Buterin pour prouver sa thèse.

La gouvernance dans la prise de décision serait prédominante, même si 99 % du protocole était compromis, car les nœuds soutiendraient le 1 % restant de blocs qui suivent les règles, de sorte que les fonds des utilisateurs seraient en sécurité.

Toutefois, si le même scénario devait se produire sur un pont à chaînes croisées, les pertes seraient certaines et irréversibles, a fait valoir l'expert, et si d'autres chaînes étaient ajoutées, le problème serait plus grave.

Si une attaque se produit sur l'une des 50 chaînes détenant 51 % des parts, toutes les autres chaînes seraient vulnérables et une contagion systémique se produirait dans tout l'écosystème.

dYdX cherche à se décentraliser complètement d'ici décembre 2022

Ce protocole dérivé vient de publier sa nouvelle feuille de route, la quatrième du projet. Il présente le développement d'une plateforme à source ouverte, entièrement décentralisée et centrée sur la communauté, qui sera prête d'ici la fin de l'année.

Le développement est basé sur un modèle dual, avec des fonctions centrales telles que le moteur d'appariement et le carnet d'ordres hors chaîne contrôlés par dYdX Trading Inc et hébergés par des serveurs centralisés alors que certaines parties du protocole, comme le staking et la gouvernance, sont décentralisées.

Les représentants du projet ont déclaré qu'"il n'y aura plus de points centraux de contrôle ou de défaillance du protocole", et que "tous les aspects du protocole qui peuvent être contrôlés le seront entièrement par la communauté".

Cette opération est assez controversée, car elle contredit en partie la nature même de la blockchain, qui est totalement décentralisée.

Toutefois, le fait de s'appuyer sur des serveurs centralisés tels que ceux d'Amazon peut poser problème. Le mois dernier, le géant des serveurs Amazon Web Service (AWS) a subi une panne technique, affectant les principaux acteurs du secteur tels que Coinbase, Binance.US et dYdX.

Cela a ouvert le débat sur le danger de s'appuyer sur ces serveurs pour maintenir le réseau.

Vous trouvez cet article intéressant ? Partagez-le :

Yann Candia

Yann Candia - author

Rédacteur en chef, Yann est un expert des crypto-monnaies ainsi que toutes les plateformes et les outils crypto. Il va suivre pour vous toutes les actualités et vous donner les meilleurs conseils pour vous guider dans ce monde complexe.

Laisser un commentaire

0

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

nexo inscription offre
crypto telegram