N26 adoption crypto

La néobanque N26 va se lancer dans les crypto-monnaies en 2022

Publié par Gwendoline Duval le  13 janvier 2022 Dernière modification le 13 janvier 2022

Cet article prend 3 minutes à lire et comporte 502 mots.

Les banques traditionnelles ont du mal à admettre que le secteur des crypto-monnaies est là pour rester, et que ceux qui ont pris le train en marche très tôt en profitent aujourd'hui.

La banque en ligne allemande N26 est l'une des dernières à vouloir adopter les crypto-monnaies, et la direction reconnaît l'erreur de ne pas avoir inclus ces services plus tôt, plutôt que d'opter pour une expansion géographique.

Comme l'a rapporté le prestigieux Financial Times, N26 prévoit d'introduire le trading de crypto-monnaies parmi ses services, et envisage ultérieurement d'inclure également le courtage boursier.

La banque est l'une des principales fintech (entreprises de services financiers qui utilisent les nouvelles technologies), valorisée à environ 7,8 milliards de dollars, et a donné la priorité à l'expansion mondiale au détriment du développement d'autres services, tels que les crypto-monnaies.

Selon le cofondateur de la banque, Max Tayenthal, cette décision pèse lourdement sur les résultats de la banque. Il a déclaré lors d'une interview au Financial Times : "Aurions-nous dû construire le trading et les crypto-monnaies au lieu de nous lancer aux États-Unis ?

Rétrospectivement, c'était peut-être une bonne idée." Il a également fait remarquer que son expansion était excessive, et à un coût élevé.

Ils vont maintenant se concentrer sur le recentrage de leur stratégie, en se concentrant sur l'ajout de nouveaux services. Aujourd'hui, la clé pour ces entreprises est d'offrir autant de services de qualité que possible, puis de se concentrer sur l'expansion sur de nouveaux marchés.

M. Tayenthal a déclaré qu'il avait réduit la priorité accordée au développement de nouveaux services, afin de se concentrer sur une expansion rapide sur d'autres marchés.

À cet égard, il a évoqué les crypto-monnaies et le commerce des actions comme quelques-uns des projets qui ont été sous estimés.

Le dirigeant a déclaré qu'il cherchait à augmenter le nombre de produits sur la plateforme, qui sert 7 millions de personnes dans plus de 20 pays et que dans le cadre de leurs plans à court terme, ils cherchent à introduire le courtage d'actions et de crypto-monnaies.

Le cadre réglementaire allemand comme premier obstacle

Le cadre juridique qui régit le secteur financier en Allemagne, le Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht, a déjà pris des mesures dans le passé contre la banque en ligne N26, comme l'année dernière la limitation de sa croissance à 170 000 nouveaux clients par mois.

Ces mesures sont prises afin de limiter le blanchiment d'argent.

Comme l'a commenté M. Tayenthal, cette mesure imposée par les autorités allemandes a été un coup dur pour l'entreprise, qui était caractérisée par une croissance rapide.

Toutefois, ils sont convaincus que s'ils continuent à employer de bonnes pratiques, cette mesure pourra être levée à court terme.

La banque a l'intention d'entrer en bourse à la fin de l'année 2022, elle est claire sur son projet et sur ses capacités à le mener à bien, mais elle veut d'abord être absolument sûre que le législateur allemand n'entravera pas son expansion.

Vous trouvez cet article intéressant ? Partagez-le :

Gwendoline Duval

Gwendoline Duval - author

Rédactrice web dans le secteur des cryptomonnaies et de la blockchain, Gwendoline se forme en continu chaque jour sur tous les sujets. Elle réalise la rédaction de tutoriels ainsi que des guides sur des plateformes ainsi que l'analyse de certaines cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

0

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

crypto telegram